Voitures

Le pilote F1 Ferrari Charles Leclerc a peut-être ajouté récemment quelques compétences culinaires à son répertoire, mais il a vraiment concocté un classique lorsqu’il a pris le volant de la 312 F1 « Spaghetti » de 1967
Film - Oliver McIntyre

Maranello, été 2022 – Le pilote Ferrari Charles Leclerc adore les pâtes, en particulier les spaghettis. Il y a quelques années, il a même appris à les cuisiner « à la carbonara ».

La saison dernière, dans l’un des « C2 Challenges », il a concocté la célèbre recette, mais il a utilisé des pâtes plus courtes au lieu des spaghettis, donnant ainsi la victoire à son coéquipier Carlos Sainz, récompensé pour avoir préparé le meilleur plat.


Regardez Charles Leclerc, le pilote de Formule 1 de Ferrari, parcourir la piste de Fiorano dans la 312 F1 entièrement reconstruite

Il y a quelques semaines, à Fiorano (Italie), les spaghettis étaient à nouveau au menu. Mais cette fois, au lieu de les cuisiner, Leclerc les conduisait, faisant le tour de la piste au volant de la 312 F1, la monoplace de 1967 surnommée « Spaghetti ».

Ce surnom lui avait été donné à cause de son installation d’échappement alambiquée qui ressemblait au plat le plus célèbre d’Italie. En fait, les tuyaux qui dépassaient au-dessus du moteur V60° (48 soupapes, 410 chevaux) ont poussé l’analogie des pâtes encore plus loin, car ils étaient peints en blanc, ressemblant à un enchevêtrement de spaghettis.

Il faut noter que la piste de Fiorano n’est que quelques années plus jeune que la voiture, car le circuit appartenant à Ferrari a été officiellement ouvert il y a 50 ans en 1972.


Bien que la 312 F1 n'ait remporté que quelques courses, elle est certainement la première voiture de F1 à avoir un aileron arrière

La voiture a couru de 1966 à 1969, période au cours de laquelle elle n’a remporté que trois victoires, bien qu’elle ait été pilotée par de grands noms tels que Ludovico Scarfiotti, Lorenzo Bandini, Andrea De Adamich, Chris Amon, Jacky Ickx, Derek Bell et John Surtees.

Pourtant, cette voiture pilotée par Charles a joué un rôle important dans l’évolution de la Maison de Maranello et de la Formule 1 même, car elle fut la première monoplace de F1 à être équipée d’un aileron arrière.

Son propriétaire actuel a demandé au département Ferrari Classiche de la reconstruire complètement selon ses spécifications d’origine, y compris son moteur Tipo 242C, afin de participer à des courses historiques. Une fois la restauration terminée, le département a fait appel à Leclerc pour effectuer le shakedown.


Leclerc a adoré son temps au volant de la 312 F1, déclarant « Passer de ma F1-75 actuelle à cette 312 F1, c’est comme passer à un tout autre sport »

Charles est en train de devenir un expert des Ferrari historiques, puisqu’il a conduit plusieurs d’entre elles, dont la 375 F1 de 1951, la 312 T de 1975 et la 312 T4 de 1979.

C’est une tâche dont il ne se lasse pas. « Je suis très heureux d’avoir eu cette opportunité », a déclaré Charles. « Passer de ma F1-75 actuelle à cette 312 F1, c’est comme passer à un tout autre sport, bien que l’excitation que vous ressentez en conduisant n’importe quelle Ferrari soit toujours la même. Mais j’ai vraiment tout apprécié de cette Spaghetti. »


20 settembre, 2022