Passion

L'édition de cette année de le Tribute to Targa Florio, commençant et se terminant dans la capitale sicilienne Palerme, a offert aux fans de Ferrari des expériences inoubliables en tant que pilotes et bien d'autres choses encore
Texte – Gavin Green

La Targa Florio était considérée comme la course d’endurance la plus difficile au monde.

Les concurrents traversaient les montagnes siciliennes sur un parcours aussi pittoresque que difficile et souvent terrifiant.

Parmi les vainqueurs figurent des pilotes légendaires tels que Tazio Nuvolari, Stirling Moss, Piero Taruffi et, plus récemment, le héros local Nino Vaccarella, décédé le mois dernier à l’âge de 88 ans. Ferrari remporta l’épreuve sept fois, la dernière victoire fut celle d’Arturo Merzario en 1972 au volant d’une 312PB. 

Le Ferrari Tribute to Targa Florio est devenue un événement très important dans les rues de la Sicile

La course eut lieu de 1906 à 1977, date à laquelle elle prit fin pour des raisons de sécurité. Néanmoins, les conducteurs de voitures de sport peuvent encore vivre les sensations de la légendaire Targa.


La Targa Florio Classica est une manifestation spéciale pour les voitures classiques construites avant 1977. Les Ferrari construites après 1991 peuvent participer dans une catégorie qui leur est dédiée : la Ferrari Tribute. Cette année, l’événement s’est déroulé du 15 au 17 octobre, avec pour point de départ et d’arrivée le chef-lieu sicilien, Palerme. Parmi les plus de 80 Ferrari inscrites, on comptait des SF90 Stradale, des F8 Tributo, des Roma, des F8 Spider et des Portofino M. 

Une belle exposition de modèles Ferrari associée à une météo magnifique et souvent difficile

Contrairement à la course originale très rapide, les concurrents peuvent profiter du paysage en s’arrêtant sur des sites historiques et en dégustant une cuisine raffinée. Toutefois le pilotage est exigeant à bien des égards.


L’itinéraire du premier jour a conduit les participants jusqu’à l’université historique de Palerme. Après une étape de 150 km dans les terres, ils ont déjeuné dans le domaine viticole Cantine Florio à Marsala, sur la côte ouest de la Sicile. Ils ont ensuite rejoint Palerme en empruntant une route côtière de 174 km qui passe par Castellammare del Golfo, célèbre pour sa forteresse médiévale se dressant fièrement sur le port. 


Le deuxième jour a offert aux pilotes un véritable aperçu de l’ancienne Targa Florio, quand ils ont dû affronter les montagnes des Madonies. Une grande partie du parcours s’est faite sur le célèbre Circuito Piccolo delle Madonie de 72 km, la boucle utilisée lors des éditions 1951-1977. Les participants ont également couru sur une grande partie de l’ancien circuit Medio de 108 km de long, utilisé de 1919 à 1930, comptant un nombre étonnant de 1 400 virages par tour. La distance totale de la journée, sur des routes particulièrement exigeantes, était de 228 km.


Le Ferrari Tribute et Targa Florio Classica ont attiré une foule partout où ils sont allés

Après les difficultés de la deuxième journée, les pilotes ont parcouru le dernier jour un court trajet de 38 km de Palerme à Monreale, célèbre pour sa magnifique cathédrale normande perchée sur le flanc d’une montagne. Le soir, les participants ont assisté à une somptueuse cérémonie de remise des prix, après avoir vécu un nouvel hommage inoubliable à la Targa Florio.