Passion

L’édition limitée de la 812 Competizione, les secrets de la nouvelle collection mode de Ferrari et une classique GT V12 rénovée pour le fils d’Enzo Ferrari sont à la une du 51e numéro du nouveau magazine
Texte – Ben Pulman

Une nouvelle série limitée Ferrari fait la couverture du numéro 51 du The Official Ferrari Magazine.

Photographiée pour la première fois en dehors de l’usine Ferrari, la 812 Competizione a sillonné les collines pittoresques de la campagne toscane peu après son lancement sur la piste d’essai de Fiorano.
La collection mode de Ferrari est aussi inédite qu’enthousiasmante. Avant le défilé spécial organisé sur les chaînes de montage de l’usine de Maranello, nous sommes allés à la rencontre de l’équipe de création dans son agence milanaise.
Par ailleurs, nous faisons la connaissance de personnes dévouées qui travaillent chez Ferrari depuis plus de quarante ans et découvrons à quel point leur passion a contribué à faire de l’entreprise ce qu’elle est aujourd’hui. L’histoire du vice-président de l’entreprise, Piero Ferrari, et de sa recherche pendant des décennies de l’un des modèles préférés de son père Enzo, est tout aussi émouvante : une 250 GT 2+2.

Nous découvrons également une F8 Tributo, construite dans le cadre du programme Tailor Made de Ferrari, qui reproduit la beauté du moteur V8 de l’intérieur, avant de nous rendre dans les coulisses de la séance photo d’un nouveau livre exclusif sur les Monza SP1 et SP2. 2 000 ans après l’arrivée en Écosse d’un visiteur romain technologiquement avancé, une Ferrari Roma suit les traces des légionnaires de l’Antiquité le long du mur d’Antonin.
Avant le retour, plus tard dans l’année, de la Formule 1 sur le circuit historique néerlandais de Zandvoort, nous avons passé une journée avec René Arnoux, dernier pilote du Cheval cabré à avoir remporté le Grand Prix au volant d’une 126 CB en 1983. Après l’annonce du Cheval cabré d’engager de nouveau une équipe officielle dans la catégorie reine du Championnat du monde d’endurance (afin de remporter des courses du calibre des 24 Heures du Mans), nous dévoilons comment Ferrari a dominé cette catégorie pendant 20 ans.

Enfin, loin du circuit, à environ 11 km pour être exact, nous rencontrons le fondateur de VistaJet, un Ferrarista passionné dont la compagnie de jets privés transporte les pilotes de la Scuderia Ferrari aux quatre coins du monde pour qu’ils participent aux courses Formule 1 et Corse Clienti.