Passion

Cette année, une manifestation extravagante en Sicile a marqué les 116 ans de la première Targa Florio. Une fois de plus, les Ferrari se sont rassemblées pour rendre hommage à cette course emblématique traversant les montagnes
Texte : Tim Bradley

La dernière édition de la Targa Florio, la tristement célèbre course à travers la Sicile qui se déroulait chaque année depuis 1906, remonte sans doute à 45 ans, sans que cela ait pour autant signifié la fin de l'histoire d'amour entre Ferrari et cet événement.


Pendant des dizaines d’années, des voitures de course décapotables ultra-puissantes, comme la Ferrari 166 S à moteur V12, ont couru sur un circuit de trois tours, soit 446 km, qui du niveau de la mer passait à des milliers de mètres d'altitude. Ce fut le théâtre de changements climatiques réguliers qui nécessitaient des talents de pilote hors pair.

De superbes Ferrari du monde entier se sont réunies pour avoir un avant-goût de la longue et notoire Targa Florio, y compris des essais chronométrés et des circuits de la piste originale

C’est à des vitesses effrayantes à l’époque que les pilotes téméraires s’attaquaient à des routes de montagne dangereuses semées de virages en épingle à cheveux. Lorsque la course fut finalement annulée après avoir été qualifiée de « folle », la vitesse moyenne sur le tracé avait déjà atteint plus de 120 km/h.


Cette année encore, Ferrari a rendu hommage à la Targa dans la ville de Palerme, le chef-lieu de la Sicile. Des Ferrari de tous les horizons se sont rassemblées pour trois jours de conduite afin de marquer la fin des festivités.


L'itinéraire de trois jours a duré plus de 500 km, à travers des cols de montagne et des forêts profondes, commençant et finissant dans la capitale sicilienne de Palerme

Au cours des trois manches, les pilotes ont participé à des épreuves chronométrées et de vitesse moyenne. Avec Palerme comme lieu de départ et d’arrivée de la course, ils ont parcouru une distance totale de 567 km autour de la Sicile, l'équipage de chaque voiture se composait d’un pilote et d’un copilote.

Un nombre incroyable de Ferrari et de pilotes venus du monde entier ont participé à la manifestation. On a pu admiré des bolides rutilants comme une Monza SP2, une SF90 Stradale, plusieurs 812 Superfast et une F355 GTS classique. 



Certains des modèles incroyables dans une gamme de couleurs comprenaient un F355, un F12tdf, un Monza SP2 et certains SF90 Stradale


Dans un flot de couleurs vives et au son des moteurs atmosphériques, le cortège a traversé des villes et villages pittoresques tels que Villarosa, Caltavuturo et Marianopoli.

Même si les vitesses relevées n’égalent pas celles de Juan Manuel Fangio, qui participa autrefois à la Targa Florio, l'esprit de la course est bel et bien là.