Voitures

Les 1 000 ch impressionnants du tout premier hybride de la Maison ont demandé une réponse innovante pour gérer la puissante charge aérodynamique. D’où le becquet aérodynamique unique à double face
Texte - Matteo Biancalana, Responsable de l’Aérodynamique

L’aspect aérodynamique le plus innovant de la SF90 Stradale est son shut-off Gurney breveté, un système variable qui gère l’énorme charge aérodynamique exercée sur l’arrière de la voiture : la géométrie, l’allure et la perméabilité de la voiture ont toutes changé, garantissant ainsi 100 kg de charge aérodynamique supplémentaire.

D’emblée, il était clair que la conception aérodynamique de l’arrière de la SF90 Stradale n’allait pas sans un capot moteur extrêmement bas afin de minimiser la traînée en réduisant la largeur du sillage de la voiture. Le capot moteur est doté d’un becquet suspendu à deux sections : une fixe à l’arrière qui intègre le troisième feu stop et une autre mobile cunéiforme à l’avant qui se prolonge jusqu’à l’arrière du capot. 

« La vue arrière avec les deux éléments du becquet alignés »

Dans des conditions de faible traînée (LD), comme en ligne droite, en milieu urbain ou à vitesse maximale, ces deux sections du becquet sont alignées l’une avec l’autre et suspendues au-dessus du capot moteur. La clavette mobile agit alors comme un carénage aérodynamique parfait pour l’élément fixe, ce qui le rend presque invisible pour le flux d’air. 

Dans des conditions de charge aérodynamique élevée (HD), lorsque la voiture nécessite plus d’appui, comme dans des situations où une plus grande maniabilité est nécessaire, pendant le freinage ou dans les virages, l’élément mobile est abaissé par deux actionneurs électriques et ferme la zone soufflée inférieure en découvrant l’élément fixe. Le système crée ensuite avec ce même élément une nouvelle géométrie arrière qui se caractérise par une large surface de charge surmontée d’un puissant rebord aérodynamique appelé nolder

Pendant le freinage et les virages, la section mobile du becquet s’abaisse pour révéler la section fixe et créer une charge aérodynamique immédiate

Un autre aspect innovant réside dans l’attention portée à la manière dont la gestion de l’appui aérodynamique prend en charge l’élément mobile. Grâce à des recherches minutieuses menées en simulateur et en soufflerie, il a été possible de mettre au point des formes calibrées de telle sorte que leurs mouvements n’exercent pratiquement aucune force sur l’élément mobile. 

Ceci a été réalisé en affinant à la fois la courbure du capot moteur et du système shut-off gurney ainsi que la zone soufflée, calculée avec précision, qui vient se créer entre les éléments mobile et fixe. Par conséquent, les pressions exercées sur la partie inférieure de l’élément mobile sont les mêmes que celles exercées sur sa surface supérieure. Il est ainsi possible d’utiliser deux actionneurs électriques légers pour déplacer l’élément cunéiforme, plutôt que des actionneurs hydrauliques lourds. 

« Lorsque l’élément mobile est abaissé, il ralentit le flux d’air et augmente ainsi considérablement la charge aérodynamique »

03 agosto, 2021