Voitures

Partageant le même ADN, les deux nouveaux V12 exclusifs exploitent le moteur de voiture de route le plus puissant de l'histoire de Ferrari associé à des technologies aérodynamiques et de conduite révolutionnaires
Texte – Ben Pulman

Ferrari dévoile deux nouvelles voitures special series en édition limitée.

La 812 Competizione et la 812 Competizione A, une version Targa décapotable, fournissent des performances exceptionnelles n’acceptant aucun compromis.
Parmi les innombrables points forts, citons le V12 conjuguant la puissance la plus élevée de tous les moteurs de Ferrari sur route avec le régime maximal le plus élevé de tous les modèles de route du Cheval Cabré. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 830 ch et 9 500 tr/min pour le V12 de 6,5 litres. Cette puissance intense est doublée d’un temps de réaction incroyable et d'une bande-son unique.

Pour atteindre de tels sommets, le moteur atmosphérique de 830 ch a été considérablement remanié, il intègre désormais des bielles en titane, un vilebrequin plus léger, une batterie lithium-ion et un nouveau système à cames dérivé de l'expérience de Ferrari en F1.

L'unique conduite d'air de la 812 Competizione est flanquée de deux prises d'air en fibre de carbone pour les freins. Les performances de refroidissement des fluides du moteur sont améliorées de 10 %, tandis que la température de fonctionnement des freins a été réduite d'environ 30° C.

Les performances du moteur sont doublées d'un nouveau système d'échappement, en totale harmonie avec le système d'admission pour créer un rugissement incomparable. Avec la boîte à double embrayage à sept rapports, les temps de passage des vitesses se réduisent de 5 %. D’ailleurs, les changements de vitesse de la nouvelle voiture sont encore plus intenses grâce aux 500 tr/min supplémentaires du régime maximal autorisé par le V12.

L’augmentation de la puissance s’accompagne aussi d’une diminution du poids, soit 38 kg au total. La fibre de carbone a été largement utilisée aussi bien pour l’habitacle que pour la carrosserie, notamment pour les pare-chocs avant et arrière, le becquet arrière et les prises d'air.

Les modifications apportées aux finitions comprennent l'utilisation de tissus techniques légers et une meilleure insonorisation. Des jantes légères en aluminium forgé et des goujons en titane contribuent également à réduire la masse, même le réservoir d'huile moteur est plus léger d'un kilo.
L'aérodynamique n'est pas moins impressionnante, avec une augmentation significative de la charge aérodynamique. Parallèlement, l'efficacité du refroidissement s’est améliorée de 10 % sans augmenter les dimensions et le poids des masses de rayonnement.

Pour les deux voitures, les évents situés sur le capot de part et d'autre de la « lame » centrale en fibre de carbone contribuent à améliorer l’évacuation de l’air chaud.

Le principe du refroidissement des freins a été entièrement repensé autour du nouvel étrier avant « Aero ». Vu pour la première fois sur la SF90 Stradale, il comprend une prise d'air intégrée dans son moulage.

L'arrière de la 812 Competizione est riche en prouesses aérodynamiques, notamment grâce à l’ajout de générateurs de vortex, d’un becquet et d’un diffuseur s’étendant sur toute la largeur. Les pots d’échappement ont également été déplacés en intégrant des solutions dérivées de la F1 afin de générer une plus grande charge aérodynamique.

Le diffuseur arrière s'étend sur toute la largeur de la voiture. Quant au becquet, il est désormais placé plus en hauteur et s'étend également sur presque toute la largeur de la voiture. Le becquet et le diffuseur fonctionnent de concert pour déployer la plus grande charge aérodynamique possible sur le pont arrière.

Le nouvel emplacement du pot d’échappement permet d’intégrer une solution typique des voitures de F1 des années 2010 : l’interaction dynamique entre les gaz d'échappement et le champ du diffuseur. Dans cette configuration, le flux chaud de gaz provenant des tuyaux d'échappement alimente le flux « froid » provenant du diffuseur, ce qui garantit ainsi une charge aérodynamique supplémentaire.

Équipée de trois paires de générateurs de vortex, la lunette arrière de la 812 Competizione est unique. Une partie du flux d'air est déviée vers les côtés du becquet, ce qui augmente la charge aérodynamique.
Pour profiter pleinement des performances supplémentaires du moteur et de l'aérodynamisme, la 812 Competizione intègre de nombreux composants innovants. Par exemple, remarquons la toute première utilisation des quatre roues directrices indépendantes, l'évolution du système SSC (Side Slip Control) version 7.0, et le développement de nouveaux pneus Michelin Cup2R personnalisés.

Les roues arrière directrices indépendantes sont dotées d'un nouveau système de gestion électronique qui permet d'actionner individuellement les actionneurs droit et gauche plutôt que de les synchroniser. Cette évolution assure une agilité et une précision exceptionnelles dans les virages.

La rainure transversale du capot, où est logée la lame en fibre de carbone, s'est avérée être un moyen innovant de camoufler les prises d’air du compartiment moteur, tout en augmentant leur surface

Dérivés de la 812 Superfast, les deux nouveaux modèles sont dédiés à un groupe exclusif de collectionneurs et de passionnés qui pourront profiter des concepts technologiques innovants appliqués au moteur, à la dynamique du véhicule et à l'aérodynamique.

Ainsi, les deux voitures perpétuent la tradition de leurs prédécesseurs special series V12, les exclusives F12tdf et 599 GTO, tout en élevant les performances à de niveaux jamais atteints auparavant.