Bien plus que du rouge...

Bien plus que du rouge...

Maranello, le 27 Juin - Depuis les premiers jours de la course automobile, le rouge est étroitement lié aux voitures et aux pilotes italiens. Après l’introduction des sponsors en Formule 1 dans les années 1960, Ferrari resta le seul constructeur à s’en tenir à la tradition et à continuer de parer ses monoplaces exclusivement du rouge classique. Voilà pourquoi cette couleur est longtemps restée associée aux voitures de série et aux sportives de la marque depuis cette époque. En effet, un vieux dicton de Modène disait : « cinc sghei püssè ma russ » (quelques lires de plus tant qu’elle est rouge). Pendant longtemps, le rouge était perçu comme la couleur presque obligatoire pour tout propriétaire d’une Ferrari. Au début des années 1990, 85 % de toutes les Ferrari produites étaient rouges.

Cette logique a depuis radicalement changé, et les clients peuvent désormais choisir parmi une large éventail de couleurs et de types. L’achat d’une Ferrari est une expérience unique. La première étape en est bien sûr le choix de la couleur de carrosserie. Ce domaine de personnalisation s’est rapidement développé ces dernières années, non seulement en termes de choix de couleurs, mais également en termes de technologie.

Depuis quelques temps, il y a comme une hausse de popularité des livrées deux tons. Comme le nom l’indique, elles comprennent généralement deux couleurs contrastées : une pour le toit et l’autre pour la carrosserie. Les livrées deux tons étaient également très à la mode dans le passé, l’exemple le plus notable étant celui de la 250 GT de 1957. Cette sublime sportive arbore une carrosserie blanche et un toit vert. Elle a remporté le concours Villa d’Este 2009, ainsi que le Concours d’Élégance lors de la convention Cavallino Classic à Palm Beach en 2010 au détriment d’autres classiques de légende. Ferrari propose à ses clients les livrées deux tons depuis plusieurs années maintenant. Ce choix souligne à la fois l’élégance de ses GT et la puissance et l’agressivité de ses voitures de sport.

Ferrari ne se contente pas d’utiliser la technologie pour construire des voitures toujours plus puissantes et excitantes à conduire. Le constructeur met également ses compétences technologiques au service de « l’habillage » des voitures. La Marque au Cheval Cabré a récemment développé et présenté une technique de peinture révolutionnaire qui confère à ses voitures un éclat plus brillant que jamais. Dans la technique dite des « trois couches », la peinture est appliquée en trois couches pour donner à la carrosserie une couleur plus profonde, plus vibrante que n’importe quelle peinture métallisée traditionnelle. La phase de peinture comporte aussi une finition nacrée, qui est révélée sous les différents rayons de soleil. Lorsque cette technique des trois couches est utilisée sur une livrée deux tons, le résultat est plus que frappant et le caractère de la Ferrari s'en trouve affirmé.

L’histoire des livrées ne se termine pas là pour autant, puisque le programme de personnalisation de Maranello offre à ses clients une nouvelle option : La possibilité de fournir un échantillon de couleur à partir duquel la carrosserie s’inspirera. Cet échantillon peut provenir de n’importe quel objet que le client possède ou auquel il est très attaché. Cette option est effectivement très populaire aujourd’hui, et prouve clairement que les choix de couleurs sont réellement illimités chez Ferrari.

Depuis 2004, le complexe Ferrari de Maranello accueille une installation sophistiquée de peinture à l’eau qui permet au constructeur de se conformer, trois ans avant leur entrée en vigueur, aux nouvelles réglementations européennes en matière d’émissions et de réduction d’énergie. Dans le même temps, Ferrari a également lancé un projet de recherche spécial visant à étendre la palette des couleurs disponibles, afin de répondre aux demandes toujours plus sophistiquées et variées des clients. En combinant les techniques d’application de pointe aux précieux documents retrouvés dans les archives de la société, Ferrari est maintenant en mesure de proposer un catalogue unique de 10 couleurs « historiques » sophistiquées et exclusives, inspirées des modèles classiques des années 1950 et 1960. Cette liste comprend des noms évocateurs, tels que Blu Scozia, un bleu pastel chic et sombre, typiquement arboré sur les voitures en compétition dans le Tourist Trophy, Avio Met, un bleu vif, très sportif, ou encore Vinaccia, une couleur qui regorge de caractère et de personnalité.

Parallèlement, Ferrari a également lancé les livrées « Challenge ». Ces dernières reproduisent les bandes arborées par les voitures de courses aux roues recouvertes. Lancées initialement comme la marque de fabrique de la 430 Scuderia, les livrées Challenge ont immédiatement connu un énorme succès pour toutes les sportives à traction mi-arrière, et englobent désormais tout : des bandes inspirées des voitures de course classiques utilisées pour identifier le pilote, jusqu’au drapeau tricolore italien. Cette dernière solution a d’ailleurs saisi l’imagination de nos clients étrangers, qui choisissent de mettre en évidence la qualité et le caractère italiens de leur voiture.

Ferrari a créé son programme de personnalisation afin d’offrir à ses clients du monde entier une multitude d’options garantissant le caractère unique de leurs voitures. Grâce aux dizaines de milliers de combinaisons qu’offre le programme de personnalisation, il est désormais possible d’affirmer que chaque Ferrari est unique.

Suite à ces développements, les voitures produites par Ferrari sont disponibles dans une variété de couleurs sans précédent. Il va sans dire que le rouge traditionnel est toujours prépondérant, et représente environ 45 % de toutes les voitures produites ces dernières années. Cela étant dit, les choix de couleurs des propriétaires se sont toutefois grandement diversifiés dans la même période. Par exemple, les commandes spéciales de finitions, qui ne représentaient qu’un pour cent de la production au début des années 2000, représentaient 10 % en 2010. Moralité : une Ferrari ne doit pas être forcément rouge pour être une véritable Ferrari.

Actualités connexes

6/22/2011Ferrari célèbre le 100ème anniversaire de Paul Pietsch

Stuttgart – Le rallye historique Paul Pietsch Classic, course automobile de plus de 400 km qui traverse la Forêt Noire et la vallée du...

 

 

Occaz Ferrari gar

Ferrari Approved : le programme qui certifie nos voitures d'occasion

FerrariStore.com

Entrez dans le magasin officiel Ferrari

Ferrari Genuine

Accessoires et pièces détachées originales

Corse Clienti

Suivez les championnats Ferrari Challenge

Ferrari S.p.A.- Siège social : via Emilia Est 1163, Modena (Italie) - capital social 20.260.000 euros - n° TVA/SIRET 00159560366
Inscrite au registre du commerce de Modena sous le n° 00159560366 - Copyright 2014 - Tous droits réservés