Production et procédés

Production et procédés

Pendant plus de 65 ans, Ferrari a construit des voitures de sport qui font figure de référence dans le secteur, en partie grâce aux liens étroits entretenus avec son programme de course, que la marque a toujours considéré comme un véritable laboratoire technologique. Les voitures Ferrari, qui sont entièrement construites sur le campus de Maranello, se caractérisent par la perfection de leur conception et l'excellence de leur construction, combinées aux standards de qualité les plus stricts en matière de savoir-faire et à la notion d'exclusivité (avec à peine plus de 7 000 véhicules produits par an). Aujourd'hui, nous avons un nouveau défi à relever : réduire la consommation de carburant et les émissions de CO2 tout en améliorant les performances et le plaisir de conduite. Nous déployons des efforts soutenus dans l'innovation technique, secteur dans lequel Ferrari est devenue la référence pour l'ensemble de l'industrie automobile. Ces dernières années, nos investissements se sont concentrés dans la recherche de nouveaux matériaux. Nous avons notamment mis en place le centre technique de la Carrozzeria Scaglietti pour la fabrication d'un châssis en alliage léger et nous avons utilisé la technologie de fibre de carbone et les systèmes de contrôle électronique issus de la F1, qui ont atteint sur LaFerrari des niveaux de complexité et d'intégration inédits.

 
 
 

Une nouvelle gamme complète

La gamme actuelle compte cinq modèles, qui livrent tous leur propre interprétation des valeurs de performance, d'enthousiasme et d'innovation technologique caractéristiques de Ferrari.
Les trois 8 cylindres (California 30, 458 Italia, 458 Spider) et les deux V12 (F12berlinetta et FF) appartiennent à une nouvelle génération de voitures totalement en phase avec la philosophie « Différentes Ferrari pour différents ferraristes », chacune présentant pourtant des caractéristiques spécifiques. La catégorie GT 12 cylindres sportive est représentée par la FF, le premier modèle 4 sièges et 4 roues motrices produit par la marque au cheval cabré. La F12berlinetta, qui a été récompensée à de nombreuses reprises, offre des performances exceptionnelles sans sacrifier le plaisir de conduite à plus bas régime.
Parmi les 8 cylindres, la California 30 est la Gran Turismo cabriolet qui combine esprit sportif et ergonomie, et ce sans compromis. La 458 Italia, modèle sportif par excellence, et sa version avec toit ouvrant, la 458 Spider, sont équipées du même V8 monté en position centrale arrière. Ce dernier a reçu en 2011 et 2012 le prix du Moteur international de l'année dans deux catégories différentes et perpétue la glorieuse tradition des Ferrari dotées de cette configuration de moteur. À ces modèles vient s'ajouter l'édition limitée spéciale LaFerrari, incarnation ultime de la culture d'excellence de la marque produite en seulement 499 exemplaires. Son développement a permis de tester des technologies qui pourraient par la suite être appliquées à l'ensemble de la gamme.

 
 

Réduction des émissions de CO2 et augmentation de la puissance

Les ingénieurs Ferrari ont aujourd'hui pour mission de concevoir des véhicules extrêmement performants qui consomment moins de carburant et émettent moins de CO2. Des investissements conséquents et soutenus dans le produit ont donné naissance à des moteurs 8 et 12 cylindres affichant une puissance, une plage de fonctionnement et un régime maximum spécifiques des plus élevés. En parallèle, les moteurs sont de plus en plus efficaces. La réduction de 40 % des émissions par rapport à 2007 dans les conditions d'utilisation actuelles et l'augmentation de la puissance d'environ 100 ch sur chaque modèle sont le fruit de tout le travail accompli, non seulement sur les moteurs et leurs composants structurels, mais aussi sur l'aérodynamique, les pneus et les systèmes.
Nous avons également développé le système HELE (High Emotions Low Emissions) qui, associé à une technologie Stop&Start spécifiquement destinée à une utilisation sportive, permet le contrôle intelligent des ventilateurs du moteur et des pompes à carburant, le contrôle électronique du compresseur pour la climatisation et l'adaptation du changement de vitesse au style de conduite du propriétaire.
Grâce au savoir-faire de la Scuderia en matière de technologie KERS, les ingénieurs de Maranello ont pu concevoir un moteur hybride qui s'appuie sur les valeurs fondamentales de Ferrari : performances et plaisir de conduite. La technologie utilisée, connue sous le nom HY-KERS, offre un équilibre parfait entre optimisation des performances et réduction de la consommation. LaFerrari, qui n'émet pas plus de 330 g de CO2/km, ne fonctionne pas à 100 % en mode électrique, car cela irait à l'encontre de l'esprit de ce modèle. Le système est cependant conçu pour fonctionner dans ce mode pendant quelques kilomètres dans de futures applications. En effet, une version expérimentale entièrement électrique de LaFerrari est parvenue à émettre seulement 220 g de CO2/km en cycle combiné.

 
 

Leadership en matière d'innovation technologique

Chaque nouvelle Ferrari est un concentré d'innovation technologique proposant des solutions nouvelles qui finissent généralement par être adoptées par d'autres constructeurs. Parmi les nombreuses innovations introduites par la marque de Maranello, l'une des plus frappantes est le sélecteur de vitesse au volant, dont les routières ont hérité de la F1 et qui est rapidement devenu la norme sur toutes les voitures de sport. Ce n'est pas un hasard si entre 2003 et 2012, Ferrari a déposé pas moins de 150 brevets, dont certains sont révolutionnaires, tels que le système 4 roues motrices qui offre une traction intégrale sur la FF uniquement lorsque cela est nécessaire et assure une légèreté, une efficacité et une tenue de route sportive qui étaient tout simplement impossibles avec la technologie 4 routes motrices traditionnelle.

 
 

Principales innovations de Ferrari sur les 20 dernières années

1997: la F355 est la première voiture équipée du sélecteur de vitesse électronique issu de la F1 avec palettes de changement de vitesse au volant.

1999: la 360 Modena est la première voiture dotée d'un châssis et d'une carrosserie tout aluminium.

2002: Enzo Ferrari inaugure la première routière avec freins carbone/céramique et aérodynamique active.

2004: la F430 est la première voiture équipée d'un différentiel électronique (E-Diff).

2006: la 599 GTB Fiorano est la première voiture dotée d'un système de contrôle de traction (F1-Trac).

2008: la Ferrari California est la première voiture équipée du sélecteur de vitesse à double embrayage issu de la F1 avec palettes de changement de vitesse au volant.

2011: la FF est la première voiture équipée d'un système 4 roues motrices.

2013: LaFerrari est la première voiture bénéficiant de la technologie hybride HY-KERS.

 
 
 
 
 

Matériaux nobles : aluminium et composites

Au cours des dernières années, la recherche s'est concentrée sur la réduction du poids, secteur dans lequel la connaissance des matériaux est essentielle.
Depuis 1999, Ferrari a construit des routières dotées de châssis et de carrosseries tout aluminium offrant des caractéristiques de performance supérieures (grâce à leur légèreté et leur rigidité), un rapport temps/coût de production plus favorable à grande échelle et une plus grande facilité de maintenance. Cette dernière caractéristique est particulièrement importante sur les véhicules qui sont fréquemment utilisés et affichent un kilométrage annuel élevé. La Carrozzeria Scaglietti est spécialisée dans le travail de l'aluminium et a développé plus de 25 alliages différents (dont certains étaient utilisés pour la première fois dans l'industrie automobile) qui ont permis de réduire considérablement le poids des véhicules, et donc d'améliorer les performances et la sécurité.
Dans le cas de l'édition limitée spéciale LaFerrari, produite à seulement 499 exemplaires, le choix s'est porté sur la fibre de carbone laminée à la main. Le châssis s'appuie sur les quatre types de matériaux composites utilisés en Formule 1. Il bénéficie des mêmes méthodes de conception et de production et est fabriqué dans la même zone de production. Cela a permis d'optimiser la conception et d'intégrer les différentes fonctions (sièges et compartiment batterie, par exemple) de manière à ce que le châssis soit le plus rigide possible tout en réduisant son poids.

 
 
 
 
 

Contrôle électronique de la dynamique

Toutes les routières Ferrari sont équipées de systèmes de contrôle électronique sophistiqués qui surveillent leur dynamique. Ces sous-systèmes ont été développés de façon intégrée avec pour objectif spécifique de garantir un plaisir de conduite maximum en toute sécurité, aussi bien sur piste que sur route, tout en assurant une agilité étonnante et une réactivité immédiate. Ainsi, le conducteur bénéficiera toujours du plein potentiel de la voiture, quelles que soient ses aptitudes au volant. Le manettino situé sur le volant permet de configurer les paramètres des divers systèmes de contrôle électronique (différentiel électronique E-Diff, contrôle de traction F1-trac, ESC, ABS/EBD, boîte de vitesses à double embrayage F1, système de contrôle de suspension magnéto-rhéologique) pour adapter le véhicule à l'état de la route et aux conditions météorologiques.
En cas de faible adhérence, il est préférable de régler la manette sur ICE (sur la FF) ou sur WET (sur le reste de la gamme). Pour une utilisation quotidienne sur route dans des conditions normales, les conducteurs ont le choix entre les modes SPORT et RACE selon qu'ils souhaitent une conduite tout en confort ou plus énergique. Il est recommandé de désactiver les fonctions TC (contrôle de traction) et ESC (contrôle de la stabilité) uniquement sur des surfaces à forte adhérence.
L'élimination des tiges et le positionnement de toutes les commandes sur le volant donnent l'impression de conduire des voitures de course. En accédant à chaque fonction sans lâcher le volant, vous bénéficiez de performances maximales dans toutes les conditions dynamiques. Ce principe, connu sous le nom d'interface homme-machine, illustre la cohésion parfaite entre la voiture et le conducteur, ce dernier se trouvant au centre de l'expérience de conduite.
Avec l'arrivée de LaFerrari, les systèmes ont atteint un niveau de complexité inédit grâce à l'intégration de l'aérodynamique active et du système hybride à d'autres systèmes de contrôle dynamique à bord, offrant ainsi au conducteur un niveau de performance et un plaisir exclusifs. Les algorithmes propriétaires de Ferrari ont permis une intégration optimale entre le moteur électrique et le moteur à combustion interne, qui améliore le dynamisme du véhicule. Dans les virages, par exemple, le système HY-KERS permet au moteur 12 cylindres de monter en régime pour une plus grande réactivité en sortie.

 

Occaz Ferrari gar

Ferrari Approved : le programme qui certifie nos voitures d'occasion

FerrariStore.com

Entrez dans le magasin officiel Ferrari

Ferrari Genuine

Accessoires et pièces détachées originales

Corse Clienti

Suivez les championnats Ferrari Challenge

Ferrari S.p.A.- Siège social : via Emilia Est 1163, Modena (Italie) - capital social 20.260.000 euros - n° TVA/SIRET 00159560366
Inscrite au registre du commerce de Modena sous le n° 00159560366 - Copyright 2014 - Tous droits réservés