Réunion du conseil d'administration de Ferrari : six mois de croissance constante

Réunion du conseil d'administration de Ferrari : six mois de croissance constante

Premiers effets positifs de la stratégie de réduction des volumes visant à renforcer l'exclusivité : les bénéfices s'envolent alors que les ventes ralentissent

Bénéfice d'exploitation de 176 millions d'euros (+22 %)

Bénéfice net de 116,2 millions d'euros (+20 %)

Meilleure position de trésorerie nette industrielle jamais enregistrée : 1 220 millions

Chiffre d’affaires de 1 177 millions d'euros (+7,1 %)

3 767 (+ 2,8 %) véhicules homologués vendus

Maranello, 1er août 2013 – Le Conseil d'administration de Ferrari s'est réuni aujourd'hui sous la présidence de Luca di Montezemolo afin d'étudier les résultats financiers de l'entreprise pour le premier semestre 2013.

Au cours de la réunion, le conseil a présenté les premiers résultats de la stratégie de réduction de la production : si les véritables effets de cette manœuvre ne se feront pas sentir avant le deuxième semestre, ils sont d'ores et déjà perceptibles dans la hausse des volumes plus faible que celle enregistrée au 1er trimestre. Cette croissance s'accompagne d'une augmentation significative du bénéfice d'exploitation et du bénéfice net.

Au 30 juin, Ferrari a enregistré d'excellents résultats ; un succès corroboré par tous les principaux indicateurs économiques : le bénéfice d'exploitation a bondi de 22 % (176 millions d'euros), alors que le bénéfice net s’est élevé à 116,2 millions, soit une augmentation de 20 %. Le chiffre d’affaires a enregistré une hausse de 7,1 % pour atteindre 1 177 millions d'euros.

Au total, 3 767 véhicules homologués ont été vendus au réseau de concessionnaires, ce qui représente une augmentation de 2,8 % sur l'année, mais un ralentissement par rapport au 1er trimestre. La position de trésorerie nette industrielle de l'entreprise, est néanmoins la meilleure jamais enregistrée : 1 220 millions d'euros avec des investissements massifs dans nos produits et un flux net de trésorerie de 189 millions d'euros au premier semestre.

Ces chiffres sont le fruit des performances commerciales soutenues sur toutes les gammes de la marque. Parmi les 8 cylindres, la California 30 et la 458 Spider continuent d'afficher de très bons résultats. Dans la gamme des 12 cylindres, si les ventes de la FF sont toujours aussi élevées, la F12berlinetta réalise également d'excellents résultats. Son moteur a d'ailleurs permis à Ferrari de remporter pour la troisième année consécutive le prix du moteur le plus performant, après la double consécration du V8 de la 458 (qui a terminé deuxième cette année).

Les programmes de personnalisation Tailor-Made et de l'Atelier, tout comme le service Ferrari Classiche, contribuent de manière positive à ces résultats. Les infrastructures fraîchement rénovées de ce dernier ont récemment accueilli la rénovation de plusieurs somptueuses voitures issues des plus prestigieuses collections internationales.
Nos activités outre-Atlantique ne cessent de croître (+9 %), avec un total de 1 048 véhicules homologués vendus (Canada compris). Malgré la décision de Ferrari de réduire ses ventes, les prévisions à court terme indiquent une légère hausse du nombre de véhicules vendus dans les prochains mois, permettant ainsi d'éviter que la liste d'attente ne s'allonge et ne dépasse les deux ans.

En Europe, la Grande-Bretagne est devenue le premier marché (+6 %, avec 415 véhicules vendus), supplantant l'Allemagne qui reste en ligne avec ses résultats de 2012, avec 388 véhicules vendus (+ 1%). Sans grande surprise, les ventes en Italie continuent de chuter avec 116 véhicules vendus : un chiffre qui représente 3 % du volume total.

Les ventes au Moyen-Orient et au Japon ont connu une croissance à deux chiffres au premier semestre, de respectivement +39 % (264 véhicules vendus) et +28 % (172 véhicules vendus). Le Japon a ainsi retrouvé son niveau d'avant la crise.

Des signes de ralentissement se sont fait sentir en Grande Chine (République populaire de Chine, Hong Kong et Taïwan) après des années des croissance exponentielle. Un peu moins de 350 véhicules ont été vendus, soit 50 de moins que l'an passé. Cette baisse s'explique principalement par notre décision de diminuer les ventes de véhicules sur le marché de Hong-Kong, qui a connu une forte croissance ces derniers temps, et aux craintes de voir les taxes sur les produits de luxe augmenter.

« Une fois encore, au cours du premier semestre 2013, Ferrari a enregistré d'excellents résultats. Il y a deux mois de cela, nous avons pris une décision stratégique, dont les effets ne se feront clairement sentir qu'à partir du deuxième semestre, même s'ils commencent d'ores et déjà à être perceptibles, » affirme Luca di Montezemolo. « Une hausse des volumes de seulement 2 % a été assortie d'une croissance de 20 % du EBIT, ce qui reste et restera toujours notre objectif principal, avec le maintien de l'exclusivité et de la valeur de nos véhicules au fil du temps. »

Les chiffres des différentes activités de la marque Ferrari (licences, vente au détail et e-commerce) activities remain positive. restent positifs. Sur le marché de la vente au détail le nouveau concept de Ferrari Store a été inauguré dans notre boutique de Maranello début mai et sera prochainement étendu à l'ensemble du réseau mondial. En plus d'améliorer l'expérience d'achat du client, le design innovant de la boutique a également permis de booster les ventes, assurant ainsi une hausse des recettes de 50 % en seulement deux mois.

Ferrari poursuit ses efforts de rationalisation de ses activités d'octroi de licences. En à peine plus d'un an, l'entreprise a fait passer son nombre de titulaires de licence sous la barre des 60, un résultat toutefois toujours en hausse de 9 % au premier semestre 2013.

De bonnes nouvelles également du côté du commerce en ligne : le e-commercea enregistré une hausse de 21 %. Les réseaux sociaux représentent désormais notre principal moyen de communication avec les passionnés et les tifosi de Ferrari aux quatre coins du monde. À ce titre, notre page Facebook compte à présent plus de 12 millions de fans.

Enfin, le succès colossal que rencontre le musée Ferrari de Maranello mérite une mention toute particulière : la fréquentation du musée a augmenté de plus de 30 % par rapport au premier semestre 2012, avec près de 140 000 visiteurs.


Actualités connexes

7/24/2013 Une matinée sur deux fronts pour Alonso et Massa

Maranello – Tous les membres de la Scuderia Ferrari ont embarqué à bord du charter qui transporte habituellement l'équipe de Bologne...

 

Occaz Ferrari gar

Ferrari Approved : le programme qui certifie nos voitures d'occasion

FerrariStore.com

Entrez dans le magasin officiel Ferrari

Ferrari Genuine

Accessoires et pièces détachées originales

Corse Clienti

Suivez les championnats Ferrari Challenge

Ferrari S.p.A.- Siège social : via Emilia Est 1163, Modena (Italie) - capital social 20.260.000 euros - n° TVA/SIRET 00159560366
Inscrite au registre du commerce de Modena sous le n° 00159560366 - Copyright 2014 - Tous droits réservés